vendredi 8 avril 2016

Se créer des "mondes-objets" pour trouver l'état de son personnage

A ma gauche voici un fantastique monde-bonbon (créé par un étudiant du bachelor informatique de l'Ecole Bellecour) pour pouvoir interprété mon prochain rôle de Bisounours !! ... Quoi ?...
Ok, explication

Voici un petit truc (technique très personennelle) que j'utilise dans mon conditionnement avant de jouer un rôle : je m'imagine des mondes composés d'un seul type d'objet (un objet ayant la faculté de réveiller l'état de jeu recherché), je calque ce monde-objet sur le monde réel puis je m'y promène quelque temps pour faire monter l'état recherché....c'est bizarre hein ?


Ma préparation commence toujours par un temps de détente plus ou moins long, puis je vais rentrer petit à petit dans mon personnage tout en réglant mon rythme corporel sur celui demandé par la situation et le métabolisme du personnage; je réalise cette étape en marchant. Je marche énormément sur un plateau ou avant d'entrer en scène, même sur 1m² ! (j'en parlerai dans un prochain article). Dans le même temps je me "teste" émotionnellement sur des temps extrêmement courts. Sur 4 ou 5 secondes maximum je vérifie intérieurement si je suis suffisamment détendu et "dans mon monde" pour me sentir triste, joyeux, en colère... et  dès que je sens que les choses sont bien en place je calme immédiatement l'émotion.

Le petit truc que j'utilise dont je veux vous faire part se situe juste après le temps de détente et au début de "ma marche". C'est comme un tremplin qui va m'aider à me conditionner pour régler par la suite rythme et émotions, mais c'est surtout un premier travail qui, grossièrement, va me permettre d'entrer dans l'état de mon personnage. Ca peut sembler étrange, et pourtant c'est diablement efficace. Pour ce faire, j'imagine simplement que le monde qui m'entoure est constitué d'un unique objet que je choisis en lien avec la situation, un peu comme un monde de Légo, mais au lieu d'avoir des petits cubes, on les remplace par la forme d'un objet précis. Cet objet choisi sera la base qui me servira à redessiner mentalement le décor du lieu dans lequel je suis. Pour mieux comprendre voici quelques exemples :

- Je suis en extérieur et je joue un criminel en fuite qui craint pour sa vie : Je choisis une arme/pistolet comme objet fétiche. Lorsque je regarde autour de moi j'imagine donc que les immeubles ont tous la forme d'une arme, soit une seule grande, soit composés de pleins de petites armes emboitées les unes dans les autres. Les feux rouges ont la forme de l'arme. 80% de ce qui m'entoure a la forme d'une arme. Inconsciemment cet imaginaire va m'amener dans un état d'anxiété, va me mettre en alerte, dans une situation d'inconfort...

- Je suis un gros pantouflard bien heureux du weekend qu'il va passer : Je choisis l'oreiller comme objet fétiche. Partout où je passe tous les objet sont constitués d'oreillers, des gros, des petits, ...des oreillers partout (les murs des maisons ont la forme d'oreillers, les voitures sont des gros oreillers à roues, les roues pourraient elles-mêmes être de petits oreillers qui tournent ! ..) . Cela me fait bêtement sourire, tout me semble douillet et moelleux, j'ai l'impression d'être comme un gros chat en sécurité dans un un environnement moelleux et intime.

Il s'agit d'exemples basiques. Pour ma part j'ai également fait cette expérience avec une bouteille de bière, des piles de monnaies... et à chaque fois celà va me conduire inconsciemment vers l'état de mon personnage. Pour chacun, chaque objet, a des connotations propres qu'il peut exploiter. Imaginez un monde où tout ce qui vous entoure à la forme d'une araignée ! Après m'être "promené" 2-3 minutes dans cet univers imaginaires (mais qui utilise comme support le véritable décor dans lequel on se trouve), je passe aux autres étapes de ma préparation !

Cette technique m'est entièrement personnelle. Ca peut sembler loufoque mais ce n'est ni plus ni moins que du conditionnement par l'imaginaire et c'est relativement simple à mettre en place. Peut être avez vous des approches similaires ou peut être certains bouquins peuvent proposer des "exercices" semblables, en ce cas n'hésitez pas à nous en faire part.

Excellent weekend et amusez vous bien !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire