mardi 8 novembre 2016

Exercice d'imagination pour comédiens... et découverte des sons holophoniques

Peut être connaissez-vous déjà les sons holophoniques ? Si tel n'est pas le cas je vous invite vivement à en faire l'expérience, c'est très amusant. Pour se faire rien de plus simple, il vous suffit d'un casque ou d'écouteurs (inutile d'essayer avec des enceintes, ça ne fonctionnera pas ! ) et de chercher "sons holophoniques" sur Google ou Youtube. Vous allez voir c'est drôle. En gros, ce sont des sons en 3 dimensions qui donnent une impressionnante sensation de réalité. Si je vous en parle, c'est que ces sons m'ont également inspiré pour pratiquer des exercices d'imagination dans mon quotidien afin d'en augmenter la flexibilité.

Et dans cet exercice vous allez même pouvoir vous prendre pour Cobb (Di Caprio) dans Inception !

Tout d'abord je vous propose d'écouter deux de mes sons holophoniques préférés : le coiffeur virtuel et la boîte d'allumette :

   
Coiffeur Virtuel                           Boîte d'allumettes

C'est rigolo, non ?

A présent voici un exemple d'exercice ou de scénario d'entraînement inspiré par ces sons. 

Admettons qu'au moment de mon exercice je sois dans un train (c'est dans cette situation que j'ai réalisé cet exercice pour la dernière fois mais bien sûr chacun adapte son scénario à sa situation)

Je suis dans le train, je ferme mes yeux.
J'entends donc autour de moi l'ensemble des bruits présents lors d'un voyage en train :
Les gens qui passent près de moi, les gens qui toussent plus ou moins loin, le son du train sur les rails, les gens qui parlent, les trains qui nous croisent...
J'essaie de séparer chacun de ces sons en plusieurs "couches". Plutôt que d'entendre un bruit d'ensemble, j'essaie d'entendre chaque son spécifiquement et indépendant les uns des autres, un peu comme dans les sons holophoniques. Chaque son a son propre volume, intensité, fréquence, et situation dans l'espace.
A partir de là, j'essaie justement d'imaginer que tous ces sons sont fictifs, ou plutôt, que je les entends vraiment mais qu'ils proviennent d'écouteurs que j'ai sur les oreilles (en mettre réellement peut aider, et en plus ça vous rendra moins bête auprès des autres passagers qui auront l'impression que vous écoutez de la musique dans le cas où vous feriez des mimiques débiles). A présent que je m'imagine cette ambiance sonore n'être que des sons holophoniques, j'essaie de m'imaginer une autre réalité et une autre situation dans laquelle je pourrai être en train d'écouter ces sons holophoniques.
J'essaie donc de me convaincre non pas d'être dans un train mais, par exemple, dans ma chambre et que j'écoute l'ambiance d'un train avec des sons holophoniques.

La base de l'exercice est celle-ci : Inverser l'imagination ! Autrement dit se convaincre que la réalité que je vis est imaginé ! Un comédien doit pousser son travail au-delà de l'imagination classique et devrait être capable de s’entraîner à IMAGINER L'IMAGINATION. Ce travail va fortement permettre à votre imagination de base de gagner en intensité, en flexibilité, en "sincérité.

De cet exercice de base, beaucoup de variantes peuvent se décliner :
Je suis dans le train. Je me convaincs que je suis dans ma chambre à écouter des sons holophoniques en m'imaginant être dans un avion (le mouvement du transport rend ce scénario assez accessible). Je rappelle qu'à la base on écoute rien du tout, on est juste dans un train les yeux fermés !

Je suis dans le train. Je me convaincs d'être dans un avion à m'imaginer être dans un train ! (Ca devient pervers mais c'est là que ça devient intéressant !)

Je suis dans le train. Je me convaincs être dans ma chambre et je me convaincs NE PAS REUSSIR à m'imaginer être dans un train malgré l'ambiance sonore que j'imagine toujours être des sons holophoniques donc; mais ça ne suffit pas à me convaincre ! (Oui oui, l'idée là c'est d'imaginer ne pas réussir à s'imaginer, ...pervers je vous dis !)

...

Les situations décrites ainsi peuvent sembler compliquer à appréhender. Peu importe, lancez vous dans ce concept d'exercice par vous même et si vous faites le début de ce "travail", vous allez petit à petit par vous-mêmes commencer à vous mettre dans des défis d'imagination de plus en plus complexes.

A vous de vous amuser à créer TOUT ce que vous voulez.... Mettez vous au moins 5 minutes dans ce type d'exercice, restez y 20 minutes si vous le pouvez en variant les scénarios et vous allez voir c'est assez prenant et vous pourriez être un peu "troublé" au moment de votre réveil à ne plus vraiment savoir où vous en étiez réellement. Vous avez 5h de voiture à faire ? Faites l'exercice ça fait passer le temps et c'est rigolo ! A la plage, à la piscine pendant vos longueurs, pendant votre jogging (même si le faire les yeux ouverts demande une concentration encore plus "persuasive")...et pourquoi pas même pendant que vous répétez ou en tant que spectateur si la pièce en cours vous ennuie !
TOUT est possible et c'est la beauté de l'imagination.

Pour ceux qui ont vu le film Inception, on peut y voir des similitudes. Au lieu de voyager dans des niveaux de rêves, on crée des niveaux d'imagination, on s'y fait des pièges, des illusions... on s'y amuse.


Devenez le plus grand des aventuriers de l'imagination !!!


Je vous rappelle que le blog accepte les contributions extérieures, si vous souahitez écrire un article.

Biz







Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire